Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le silence de ton âme...

Publié le par Laglesine


Clair obscure - 1998
Le silence de ton âme...
Ecoute, il est bruyant
Il te parle !

Tes yeux souffrent de l'obscurité...
N'ai pas peur du noir de ton esprit,
Il vit
Est-ce ce qui te fait peur ?

Metz, le 29 octobre 1998


Cliquer sur le lien pour voir le Le carnet de croquis

Voir les commentaires

A l'extrémite de nulle part...

Publié le par Laglesine

A L'EXTREMITE DE NULLE PART
Mine de rien
Mine de plomb
Mon crayon
Toujours un besoin
Ecrire pour partir
Encre,
Sinistre ou sinisme
Ma musique
C'est écrit c'est peint
Le pain d'une vie...
Une vie doucement
Dans la solitude
Trouver la voie
La route

La peinture est douceur
Pleurs
La peinture est volage
Ne l'attend pas
Elle vient quand
Tu ne l'attend plus !

FORCE ET VIE DE LA NATURE "MORTE"..
CHAQUE PEINTURE EST MORTE...
SA MORT EST UNE RENAISSANCE...
C'est une naissance...
La tienne
Pourtant elle est à toi
Ou elle est à toi...
Pousse tes idées...
Vis à travers ta main...
Ta main est douceur
Elle est force...
Ton cerveau traverse ton corps
Et attéris sur la toile...
Tes émotions roulent,
descendent à travers ton sang...

VERTIGE DES BRUNS
POUVOIRS DES OCRES
PRIMITIFS...
PUISSAMENT D'AUJOURD'HUI

La couleur colle à la toile
La toile devient entière...
Elle existe ailleurs
Devant d'autres yeux
Que les tiens
Dans d'autres têtes
Que la tienne
Sa force n'est pas la tienne...

Metz, le 27 octobre 1998

------------------
"Nous vivons
Pour mourrir
Et nous mourrons
Pour revivre"
Graffiti lus dans la Cathédrale de Metz

Voir les commentaires

J'ai perdu la mémoire...

Publié le par Laglesine



Zelda dit "J'ai perdu la mémoire."
- La mémoire...quelle mémoire ? répondit Léon
- Celle de la vie... Continua-t-elle : la vie de l'écriture. L'écriture intérieure. Ou l'écriture automatique. Cette écriture suréaliste qui est surement plus réaliste qu'elle ne paraît. Il semble que j'ai besoin d'écrire autant que de dessiner. Exprimer ce qu'il y a en moi...
- Bizarre... Fit-il
- Mais je pourrais essayer. Remplir des feuilles blanches de dessins ou d'écriture c'est surement la même chose...
- Aujourd'hui oui, mais demain ?
- Qu'est-ce qu'il y a dans ma tête... S'interrogea-t-elle à haute voix.
- Des choses, j'allais dire des dessins... Des couleurs, des peines et des joies. Lui rétorqua-t-il.

Mais elle continuait sur sa pensée.
- Qui suis-je ! Né d'ici et d'ailleurs, je fais partie d'un monde très vaste qui m'inspire, me modèle, mais moi... très fort moi, où vais-je ? Qu'est-ce que je veux ? Je le sais peux être mais je ne l'écoute pas... Etre tranquille, bien... Bien avec moi même...
- Et l'être aussi avec les autres.
- Je suis solitaire et je suis sociable. Je suis blanche, je suis noire. Je suis unique, je suis multiple. Je suis indépendante et dépendante, courageuse et j'ai peur. Je suis la femme et je suis une femme. Je suis un univers et je suis un grain de sable. Penser tout ça me choque, me surprend et me fais peur, pour qui-est-ce que je me prend ? Je ne sais plus...j'arrête... peut être une autre fois...peut être demain...
- Quoi ? demanda-t-il.
- A moi de savoir ! Fit-elle.
- Regarde en toi... Vois et Ecoute ce qu'il se passe, ne ferme pas les yeux...


Mets, le 24 otobre 1998.

Voir les commentaires

Michou D'Auber... à voir absolument !

Publié le par Laglesine

L'histoire se passe au début des années 60, pendant la guerre d'Algérie. Messaoud à 9 ans, il habite à Aubervilliers. son père le laisse avec son frère à l'assistance publique. Messaoud est placé dans une famille d'accueil dans le Berry. Gisèle cache l'identité de Messaoud à tout le monde et surtout à son époux Georges. Messaoud devient vite Michel, dit Michou. Il joue pleinement ce jeu de cache-cache. Et il découvre la vie dans la campagne berrichonne. Mais le mensonge de Gisèle est bientôt révélé.

Ce film est formidable. Depardieu en ancien militaire, partisan du Général De Gaulle est superbe dans le rôle de rustre très affectueux. Quant à Nathalie Baye elle joure superbement son rôle de femme sensible vivant à la campagne avec les duretés de la vie de village. Des acteurs très attachants... un vrai moment de bonheur !

Le film nous plonge à l'époque ou dénonciation et racisme étaient d'actualité. L'histoire de "personnages" tous différents, conscients de leur différence, mais s'attachant les uns aux autres.  Ce film développe un message fort d'humanité, d'amitié, d'amour, c'est un vrai souffle de bonheur... S'il pouvait semer des idées de tolérance dans les consciences.......

Michou d'Auber, un film qui fait autant pleurer que rire. Et on ne peut pas sortir de la séance indifférent... "Michou d'Auber" laisse un message doux amer quand on sort de la salle et que l'on prend conscience à quel point il est d'actualité...

Si vous ne l'avez pas vu... Allez-y !!!

Laglesine

Voir les commentaires

Metz...

Publié le par Laglesine

Metz - C. Monnet
Metz
Christine Monnet
2000
Acrylique sur bois toilé

oOo
 

Voir les commentaires

Le passage...

Publié le par Laglesine

Le blog de papier - les raisins
J'ai les doigts figés sur le clavier... Il fait nuit... normal, il est onze heures moins une minute. Dans la cheminée, le feu crépite légèrement... Mais le son de la télévision, couvre le léger bruit des braises. J'ai passé le cap' des "premiers instants de blogueuse".

Un bloc de papier pour noter quelques impressions qui se transforme en "blog de papier" pour saisir des instants de la "vie d'ici".

Ici c'est la campagne... Autour du village des vignobles... Un village qui vit au rythme des vendanges... Non, non, je suis pas une fille d'ici, je suis une expatriée de la (des) ville(s) - Lyon, Metz... ça ne fait qu'un an que nous nous sommes installés à la campagne...

Laglesine

Voir les commentaires

Les coquelicots...

Publié le par Christine

Les coquelicots - C. Monnet
Le bouquet de coquelicots
Christine Monnet
2005
Peinture acrylique sur toile

Voir les commentaires

L'aventure démarre...

Publié le par Christine

Ces moments privilégiés où l'on se lance dans des aventures incertaines me font frissonner. Pour planter le décor, nous sommes Dimanche 25 Mars 2007. Cette nuit nous sommes passés à l'heure d'été. Et le printemps est arrivé depuis quelques jours. Ainsi, il est aisé d'imaginer que l'heure est au renouveau !!! Pourtant aujourd'hui le ciel est gris et les températures sont froides.Les deux tulipes - C. MonnetA la maison le bois brule dans la cheminée ... 

Et alors cette aventure ? et bien c'est celle du blog. Je publie ce premier article et pour la suite on verra...

Laglesine....

Voir les commentaires